Share the highlights of your country/your region

Share of what you know about your country, your region, your city or comment other peoples' inputs.

TRAVAILLER LE DIMANCHE

AIX EN PROVENCE, NADAIX, 20/12/2014 (economy)

En France la polémique refait surface régulièrement. Faut-il autoriser la travail le dimanche ?
Ou plutôt pourquoi ne pas laisser les magasins qui le souhaitent ouvrir le dimanche ?
Allons soyons modernes, allez à l'église c'est du passé. Aujourd'hui l'important c'est le confort du consommateur.
Et bien NON la France doit continuer à résister contre les temps modernes. Qui réussira à me faire croire que s'engluer dans la cohue, sous les néons et s'entourer de sacs plastiques fait partie de la liberté de chacun ?
Regarder les feuilles changer de couleur, cuisiner un gâteau, s'interroger dans un musée , rire ou pleurer au ciné , courir ou pédaler, bref il y a mile trucs à faire et à partager. Bon dimanche !

Article not yet rated

thinking even bigger

If Sunday work would only be to increase retailer's profitability then I could not agree more to Nadaix's statement.

Still, one should enlarge the scope of the topic and if I add a little bit of Utopia to it then I see a different picture:
The human body has an internal clock of around 26 hours, i.e. one tends to sleep 1 hour longer every morning and go to bed an 1 hour later every night.

Now what-if everyone's working time shifts by these 2 hours every day, whole year long? E.g. Monday you start at 9am, Tuesday at 11am, etc. and at one stage you start at 11pm,… regardless if its weekday or weekend.
That would then not only result in the shall-we-work-Sundays question, but into the shall-we-work anytime question.

Take the big metropoles like London, Paris or Cologne/Duisburg, etc.:
Traffic: every morning/every evening, every Friday/outbound, every Sunday/inbound - same misery.
Shopping/post office/public administration/doctor's appointment: every after work time - same misery.
and many more examples where queuing up is common.

If everyone shifted its workhours by 2 hours everyday anew private life's effectiveness and efficiency would increase massively with a lot of extra time available for the real stuff, like you state of baking a cake, cycling or watching a movie.

But, admittedly this is a bit of Utopia which cannot be implemented - as most people will perceive the shear thought of this change as an unacceptable intrusion to their lifes (albeit the contrary is more likely).
Freiburg, Harald, December 21, 2014 10:24
Comment not yet rated

le jeu des différences...

Aix-en-Provence, Jay, 28/07/2014 (culture)

PICQdx2cdld-pavillon-pays-france.jpg Depuis quelques années je visite régulièrement l’Allemagne et me prête souvent au jeu des différences ou des comparaisons avec mon cher pays qu’est la France. J'ai constaté qu'un comportement en société serait beaucoup plus présent en Allemagne qu’en France : l’auto-contrôle des citoyens, celui qui se traduit par la dénonciation ou l’intervention du citoyen envers tout comportement jugé suspicieux ou contraire à l’ordre. Cette affirmation mériterait d’être approfondie et reste un avis personnel.

Voici quelques anecdotes vécues et racontées :

• Je regarde un match foot à la terrasse d’un café à Aix-en-Provence accompagné d’un ami allemand lorsqu'une personne vient s’interposer entre l’écran et l’ensemble des téléspectateurs pour regarder le score (durée de son intrusion : 10 secondes maximum). Avant que toute l’assemblée, en majorité française, ne réagisse, mon ami interpelle d’une voix ferme cet individu : Monsieur, s'il vous plaît, vous n'êtes pas seul.

• Un ami allemand, vivant à Hambourg, se passionne à faire des petites réparations sur sa voiture. Malheureusement sans garage, il le fait dans la rue. Un jour, une charmante dame s’approche de lui et lui demande:

- Cette voiture vous appartient ?
- Oui, Madame
- Très bien, pourriez-vous me présenter vos papiers?

• De passage à Hambourg avec ma femme et ma fille, nous décidons de circuler à vélo une bonne partie de notre séjour; une seule chose nous manque : un siège enfant. J'appelle un ami pour lui emprunter le siège de sa fille et il me répond : « Je ne suis pas à la maison mais le siège est sur mon vélo garé juste devant la maison, prends-le ». Je me munis d’une clé Allen, prends ma voiture, et stationne devant chez lui en m’empressant d’aller récupérer ce siège. Quelques jours plus tard, la police nous contacte pour nous informer qu’une plainte avait été déposée pour vol.

• Ma femme, vivant à l’époque à Hambourg, emprunte une voiture à un ami. Cette énorme Mercedes était stationnée sur un emplacement très étroit, et en sortant de cette place de parking elle endommage un poteau de ville sans y prêter trop attention. Une semaine plus tard, le propriétaire de la voiture est contacté par la police pour avoir endommagé du mobilier urbain.

• Je suis piéton à Berlin et fais une tentative de traverser une avenue sans tenir compte du feu rouge qui me rappelle d’attendre patiemment mon tour. Une personne vient me voir m’expliquant avec conviction qu’il n’est pas possible d’avoir de ce genre de comportement.

Si ces comportements sont caractéristiques de la mentalité allemande, c’est qu'ils sont suggérés par des principes éducatifs forts et communs à tous. La citation de Frédéric le Play, « la famille crée la société à son image »,- m’amène à chercher une partie de la réponse dans le mode de fonctionnement de la famille allemande. Pour certains anthropologues, la formation sociale et relationnelle familiale serait une des composantes de la mentalité d'un peuple. La structure familiale allemande dominante serait caractérisée par l’autorité du groupe familial sur l’individu contrairement à la structure familiale française dominante qui donnerait priorité à l'individu sur le groupe familial-.

Cette différence structurelle familiale serait une réponse à cette différence constatée. La mentalité allemande, contrairement à la mentalité française, donnerait priorité à la cohésion du groupe; ce qui induit un profond respect des hiérarchies, des règles communes et une forme d'auto-contrôle de soi et des autres (les citoyens).

Plus d'un français s’insurgerait d’un tel comportement social, qu'il traduirait comme une atteinte à la liberté individuelle.
Mais le principe de liberté en société n’implique-t-il pas naturellement l’ordre ?
L'auto-contrôle des citoyens exercé avec modération et justesse ne serait-il pas un moyen efficace pour renforcer nos valeurs profondes de liberté, d'égalité et de fraternité ?

Article rating: 4.50 (2 ratings)

Rules ?!

I find that French employee are respectful of their hierarchy in French compagnies. But apply rules it's very differrent to be agree with !! They are force to be in ligne with the policy ; but they express their opinin all the time.
And this is an other story concerned the rules in civil way , even in school , parents are not really respectful; and this is the same in sport all french people thinks they are right to contest the organisation.
AIX EN PROVENCE, NADAIX, February 1, 2015 08:28
Comment not yet rated

Deutsch-Französische Unterschiede

Um die Diskussion um eine weitere europäische Sprache zu ergänzen, antworte ich auf deutsch. Auch ich merke, dass es wohl wenig Länder gibt, die so eng miteinander verbunden sind und trotzdem so gravierende Unterschiede aufweisen, wie Deutschland und Frankreich. In Frankreich sind die Menschen gleicher, d.h. es gibt Regeln und Verhaltensweisen, die für alle gelten und sehr den Alltag prägen. In Deutschland sind die Leute unterschiedlicher. Es gibt riesige Differenzen zwischen den einzelnen Bundesländer und zwischen den Generationen. Ich glaube, dass die Ursache für alles in den unterschiedlichen Schulsystemen liegt. In Frankreich mehr zentralistisch, in Deutschland mehr Vielfalt. Wobei sich gerade in Deutschland enorm viel bei den Schulen ändert. Frankreich ändert sich weniger, vielleicht wäre dies für Frankreich gut.
Stuttgart, Beate, August 4, 2014 21:28
Comment rating: 2.00
(1 rating)

Power distance

Hi Jay,

for the sake of a broader audience allow me to reply in English.
I remember having enjoyed an intercultural course (as part of a business training whilst working for an US corporation). They did base the differences of cultures on 4 basic indices whereas one of them, I recall was called power distance index). Every country had it index and there were barely two countries lying further apart than France and Germany.
France is extremely high in the index, i.e. French do accept hierarchy - no matter what. The boss is boss, and will not be set in question (in public). Still, when French leave the office they are all equal and the pressure having built throughout the day has to vent - in such a way that societal rules are commonly violated. This obviously only works to a point... until the revolution erupts (or rather tires burns in today's times).
Germans, contrary to one would believe are very low in that index, i.e. they do generally not accept authority. The bosses in Germany must mark their credits every day anew. On the other hand, societal rules are very much obeyed (as opposed to hierarchy).

A lot of what you state falls back to that difference in power index between the two countries.
Aix, Araldh, July 28, 2014 20:59
Comment not yet rated

Connaissez-vous la blague europeenne ?

Aix-en-Provence, lean, 24/07/2014 (culture)

PICPnIRV3PICnQH51GFahne_Europa.jpg Le paradis européen :
Vous êtes invité à un déjeuner officiel. Vous êtes accueilli par un anglais. Un français prépare la nourriture, un italien fait l’animation et le tout est organisé par un allemand.

L’enfer européen :
Vous êtes invité à un déjeuner officiel. Vous êtes accueilli par un français. Un anglais est aux fourneaux, un allemand s’occupe de l’animation mais, pas de panique, le tout est géré et organisé par un italien.

Cette blague fut proposée par un belge comme la Blague Européenne Officielle, la blague que chaque petit européen serait sensé apprendre à l’école. La blague permettrait de renforcer les liens entre les différentes nations tout en faisant la promotion de notre culture et de notre autodérision.

Le Conseil Européen s’est donc réuni pour prendre une décision. La blague devait-elle devenir la Blague Européenne Officielle ou non ?

Le représentant britannique annonça, d’un air très sérieux et sans bouger la mâchoire d’un pouce, que la blague était absolument hilarante.
Le français s’indigna que la France soit présentée sous un aussi mauvais jour. Il expliqua qu’une blague ne pouvait être drôle si elle se moquait de la France.
La Pologne fit également un scandale et menaça de bloquer toutes les négociations tout simplement car elle n’était pas citée dans la blague.
Le Luxembourg demanda à qui appartenait le copyright sur la blague tandis que le représentant suédois regardait tout le monde avec un petit air gêné.
Le Danemark demanda où était la référence sexuelle explicite. Si c’était une blague, il devait bien y en avoir une quelque part, n’est-ce pas ?
La Hollande ne comprit pas la blague. Le Portugal, quant à lui, ne comprenait pas ce qu’était une « blague ». Un nouveau concept peut-être ?
L’Espagne expliqua que la blague n’était vraiment drôle que si on précisait que le déjeuner se déroulait à 13h, à l’heure du petit-déjeuner. La Grèce se plaignit de n’avoir pas été mise au courant du déjeuner et qu’on ne la mettait jamais au courant quand il y avait de la nourriture gratuite. La Roumanie demanda ce qu’était un « déjeuner ».
La Lituanie et la Lettonie s’indignèrent que leurs traductions respectives aient été interverties, que c’était un véritable scandale et qu’en plus ça arrivait tout le temps. La Slovénie rétorqua que leur traduction à eux avait été complètement oubliée et qu’elle n’en faisait pas tout un plat. La Slovaquie demanda si la blague parlait de plombiers et de canards car, sinon, il devait y avoir une erreur dans sa traduction. L’anglais remarqua que la blague du plombier et du canard devait être également amusante.
La Hongrie n’avait tout simplement pas fini de lire les 120 pages de sa traduction.

À ce moment-là, le représentant belge demanda si le belge qui avait proposé la blague était flamand ou wallon. Parce que, dans un cas il soutiendrait inconditionnellement un compatriote mais, dans l’autre, il refuserait la proposition, indépendamment de la qualité de la blague.

Pour clôturer la réunion, l’Allemand annonça que c’était un très bon débat, ici dans les bureaux à Bruxelles, mais qu’il serait peut-être temps d’aller à Strasbourg afin d’y prendre la décision finale. Il demanda que quelqu’un réveille l’italien afin de ne pas rater le train pour avoir le temps de revenir le soir-même sur Bruxelles pour y annoncer à la presse la décision finale.

« Quelle décision ? » demanda le représentant irlandais.

Ils tombèrent tous d’accord sur le fait qu’il était grand temps de prendre un café.

Article rating: 2.00 (3 ratings)

Gut oder schlecht?

Lieber Lean,
Du bist einer der ersten Users diese Seite (July 2014) und hast uns etwas überrascht. Wir hatten nicht an eine "Witze"-Rubrik gedacht. Ich kann mich nicht entscheiden ob Witze dem europäischen Gedanken gütlich sind oder nicht. Auf jeden Fall sind sie normal.Es fällt auch auf dass die Wize, jeh nach Land eigentlich nur das Objekt verändern( Bayern-> Österreicher, Deutschland->Ostfriesen, England->Deutschland, Frankreich->Belgier usw.).
Freiburg, Harald, July 24, 2014 19:55
Comment not yet rated

Gallery

To exhibit your art work on this site send us a mail. It's free.
Desidera
Desidera
VinceBank, 2014
Aix en provence, PACA, FR
BIG MAMA
réacteur 2° étappe
Nanou Puppo, 2011
Aix en Provence, FR
LEDs on A320 engine inlet over mixed Triplex glass
Desidera1
desidera1
VinceBank, 2014
Aix en provence, PACA, FR